© 2019 Association Lumina Saint-Maurice - Tous droits réservés - web : pir2.ch

INSTALLATIONS ARTISTIQUES

Laissez-vous surprendre par les interventions visuelles de nos artistes,
dans des lieux insolites de la vieille ville. 
Maison de la Pierre - Passage Macognin de la Pierre - Avenue d'Agaune - Place Keller - Grand-Rue
Ruelle des Petites Fontaines - Hôtel de Ville

Des fils d'argent et swing prismas

Monica Perez-Albela

Maison de la Pierre

La lumière et son spectre

Cette oeuvre est inspirée tout d'abord de la pluie, ensuite de la lumière solaire qui, mélangée à la pluie, fait naître l'arc-en-ciel. 

De là l'idée d'inclure des cristaux prismatiques qui diffusent la lumière spectrale. Suspendus sur les fils de nylon, ils créent des dessins insaisisables par leur mouvement.

PARRAINÉ PAR

Diwali

Sandrine Rappaz

Grand-Rue

Cette œuvre est un clin d'œil à la fête Diwali célébrée en Inde en hommage à la lumière. Elle représente une femme hindoue avec le bindi entre les deux yeux et un feu au-dessous. L'œuvre est interactive. Les passants appuient sur le bindi pour allumer les yeux qui illuminent alors le feu peint poétiquement au-dessous.

Ecran de lave

Ligne M3 - Julien & Vincent Marolf

Grand-Rue

Au niveau du pavage, un écran diffusant l'image de la lave en fusion. Elle s'écoule dans la direction tenue par les bougies placées tout au long de la rue sous la fonte des grilles d'écoulement de l'eau.

Acclamation à l'extase

Monica Perez-Albela

Passage Macognin de la Pierre

Le son comme lumière à l'intérieur de soi 

Cette oeuvreest une invitation à contacter l'espace intérieur, au plus intime. Le passant se laisse guider par les bougies et les différentes

sources sonores en unisson, qui évoquent le sacré.

Filet phosphorescent

Ligne M3 - Julien Marolf

Ruelle des Petites Fontaines

Cette œuvre est une tentative de formation d'un espace déformé, face aux trous noirs, une façon de pêcher le cosmos.

Dieu est mort

Ligne M3 - Nicholas Marolf

Escaliers des lavandières

Une réflexion sur le propos de Nietzsche, celui-là même qui raconte l’arrivée d’un dément sur la place du village, à l’heure du soleil au zénith. Il tient une lanterne à la main, les villageois rient de lui, il cherche Dieu. Il est venu trop tôt. Sous les éclairages d’une boule à facettes, les escaliers mènent le promeneur au fond de l’origine d’un trou noir alors que 3 panneaux délivrent le message Nietzschéen. Il ne reste pour eux que la possibilité de le traverser. 

mINIm - Le Poids de l'Invisible

Benoît Gisler

Entrée de l'Hôtel de Ville

Dans une salle de petite taille, deux espaces séparés par un mur vitré. Côté spectateur, un canapé et un écran de contrôle avec boutons et manettes. De l’autre côté, différents artefacts lumineux insérés dans un décor imaginaire, à l’échelle d’un plateau de film d’animation stop-motion. L’écran permet d’activer ces artefacts et de déplacer les éléments du décor. L'ambiance musicale est également influencée par l’actionnement des manettes. L’œuvre est interactive et se renouvelle à chaque visiteur. Elle dure 2 à 3 minutes. 

Grandes ardoises

Ligne M3 - Julien Marolf

Au pied de la Basilique

Ces silhouettes de monolithes sombres laissent entrevoir le possible passage vers une lumière intime aussi proche et indéfinissable que la foi.

Ville en lumière

Loclight - Baptiste Coutaz

Grand-Rue

La Grand-Rue de Saint-Maurice recèle des trésors partimoniaux et architecturaux. Une quarantaine de projecteurs disposés dans la rue révèleront ceux-ci sous un nouveau jour.